23/09/2016

Résultat du match à l'Hôtel de Ville

Locaux: 82

Visiteurs: 0

00:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

21/09/2016

Genevois, on vous berne!

Le Grand Conseil  va demain débattre et vraisemblablement prendre sa décision quant au sort de la très néfaste Convention-Cadre. Le Conseil municipal fera de même prochainement. L'accord des deux organes est nécessaire pour la mise en vigueur de la Convention.

Dans ce blog, je pense que tout a été écrit et fait pour mettre en garde les Genevois contre un projet absurde. 

L'OFT et les CFF, qui bénéficient de compétences et d'expertise inaccessibles aux cantons, dictent leurs règles au monde ferroviaire. L'OFT, qui a pour mission de "gérer les aménagements et le financement des infrastructures, ..., de surveiller les coûts", a manifestement failli à sa mission: pour saboter le projet "Genève Route et Rail", il a eu recours à des affirmations qu'il a pour finir dû démentir.

L'association "Genève Route et Rail" envoie aujourd'hui à tous les députés un courriel pour tenter encore de les convaincre de ne pas commettre la gravissime erreur de donner leur accord à un projet non seulement mal ficelé, mais surtout malheureux, néfaste, parce qu'entraînant Genève dans une aventure dont personne ne peut connaître l’issue, si ce n’est qu’elle se chiffrera par une poignée de milliards supplémentaires, dont une partie à sa charge.

Je vous transmets ici ce courriel aux députés.

Lire la suite

13:00 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

19/09/2016

Pourquoi ?

Pour agrandir l'image, cliquer dessus

2016.03.04 Boucle Aér. côte à côte GeReR & Etat.jpg

C’est la grande presse qui nous l’a appris (TdG du 28 juin 2016) : la fameuse « raquette »,  cette ligne nouvelle qui devrait relier Cornavin à la halte de Zimeysa en desservant au passage une halte intermédiaire aux Nations, une gare nouvelle à l’Aéroport, puis une halte à Meyrin-Centre, s’arrêterait à Zimeisa : « Elle aurait pour terminus la Zimeysa, où on transborderait sur la ligne de La Plaine ». J’ai reçu confirmation orale, mais officielle, de cette information.

Comment des confrères peuvent-ils en arriver à imaginer une chose pareille ? Imaginez, chers lecteurs, un carrefour où se rencontrent trois routes, mais où le passage de l’une d’elles aux deux autres n’est pas prévu, si ce n’est pour les piétons.

A la question du « comment ? » a rapidement succédé la question du « pourquoi ? ».

Oui, pourquoi empêcher que des trains puissent circuler directement entre La Plaine, Russin, Satigny d’une part, Meyrin-Centre, l’Aéroport, Les Nations, et Cornavin d’autre part ? Pourquoi empêcher que des trains puissent circuler directement entre la France et l’Aéroport  avant de rejoindre Cornavin. Oui, pourquoi ? si ces trajets étaient possibles, le tronçon surchargé de Châtelaine en serait soulagé d’autant, et la construction d’une halte à Châtelaine serait envisageable. Oui, pourquoi ? si ces trajets étaient possibles, la « raquette » pourrait recevoir un trafic plus important que celui de 4 maigres trains par heure (en tête de ligne, à Zimeysa, se retrouverait le problème de la gare en impasse : à deux voies, ce ne sont guère plus de 4 trains par heure qui seraient possibles).

Oui, pourquoi réduire l’attrait du chemin de fer en forçant ses clients à des transbordements, alors que le prix pour les éviter aurait été payé, cher ? le coût de la « raquette » est évalué à 1,8 milliard.

« Genève Route et Rail » propose une solution topologiquement identique à la « raquette » : partant de Cornavin, elle rejoint l’Aéroport en passant par le Vengeron, puis rejoint la ligne de la Plaine en direction de l’ouest par le raccordement de Blandonnet : le tracé n’est pas le même, mais les liaisons sont les mêmes. Mais, au contraire du projet de l’Etat, plutôt que d’interdire le raccordement à la ligne de La Plaine, « Genève Route et Rail » crée spécialement à cet effet le raccordement de Blandonnet. La question revient donc avec insistance : pourquoi faudrait-il interdire le trajet direct de la ligne de La Plaine à l’Aéroport ?

Oui, pourquoi ? pourquoi s’acharner à vouloir faire de folles dépenses ? pourquoi refuser d’envisager une solution pour Genève qui coûterait moins d’un milliard, et vouloir à tout prix (nous exagérons à peine : vouloir au prix de 4,45 milliards) une solution qui pose beaucoup plus de problèmes qu’elle n’en résout.  Pourquoi refuser d’envisager une solution pour Genève, « Genève Route et Rail », qui ne coûterait rien à Genève et pourquoi vouloir à tout prix (ce que nous devrions dire, c’est : à n’importe quel prix, puisque personne n’en a la moindre idée) une solution qui pose beaucoup plus de problèmes qu’elle n’en résout ?

Pourquoi ?

 Lien : https://sites.google.com/site/pastoucheacornavin/

17:46 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |