05/04/2014

Genève Route & Rail 1 - Le projet de chemin de fer



2014.04.25 Carte d'ensemble projet.jpg
Le projet Genève Route & Rail propose une traversée du Lac 
à la fois ferroviaire et routière. Il dessine un périphérique autoroutier complet et un réseau ferroviaire maillé. Route et Rail sont empoignés simultanément, pour une réalisation coordonnée. Le projet fera l'objet sur ce blog de notes successives. Les lecteurs particulièrement intéressés, ou pressés, peuvent toutefois découvrir l'ensemble du projet à l'adresse suivante:


https://sites.google.com/site/geneverailroute/etude



 

 

Cette première note porte sur le chemin de fer.

A la fin de la construction du CEVA, le réseau ferroviaire genevois présentera l'image de lignes rayonnantes: 

2014.04.05 Carte Rail actuelle.jpg

Après réalisation du projet Genève Route & Rail, il présente l'image d'un réseau maillé:

2014.04.05 Carte Rail projet.jpg

Les avantages du maillage sont multiples:

  • il permet des trajets bien plus courts. Par exemple: pour se rendre de Coppet à Champel, il n'est pas nécessaire de faire le détour par Cornavin, Lancy-Pont rouge et Bachet. Il rend le ferroviaire plus attrayant;
  • il dessert davantage de gares. Par exemple: une gare au Grand-Saconnex;
  • il permet davantage de trajets sans changement de trains.

Il offre toutefois un avantage considérable, généralement ignoré: il résout les problèmes de capacité  des gares de Cornavin et de l'Aéroport. Dans leur état actuel, elles offrent une capacité suffisante pour plusieurs décennies encore.

  • A l'Aéroport. Le prolongement de la ligne de chemin de fer au-delà de l'Aéroport et son raccordement à la ligne partant vers Lausanne ont été envisagés depuis la création de la gare de Genève-Aéroport. Elle a été conçue dans cette perspective. Sa réalisation permet aux trains Intercités et Interrégionaux d'effectuer systématiquement la boucle dans le sens des aiguilles de la montre (d'abord Cornavin, ensuite Aéroport).  De ce fait, il n'est pas nécessaire d'immobiliser les trains à la gare de l'Aéroport pendant une dizaine de minutes pour permettre leur rebroussement, un arrêt de 2 minutes suffisant au chargement et déchargement des voyageurs. La gare de l'Aéroport est à même d'accueillir au moins 5 fois plus de trains qu'actuellement.
     
  • A Cornavin. Par exemple: sans maillage, tout train qui relie Coppet à Bachet doit passer par Cornavin. Veut-on 4 liaisons par heure, ce sont 4 trains par heure qui traversent Cornavin. Il y en a autant pour joindre dans l'autre sens Coppet depuis Bachet. Le maillage offre deux possibilités pour aller de Coppet à Bachet, l'une par le Lac et les Eaux-Vives, l'autre par Cornavin. Souhaite-t-on 4 liaisons par heure entre Coppet et Bachet, il suffit de deux trains passant par le Lac et les Eaux-Vives, et deux trains passant par Cornavin. La gare de Cornavin est déchargée de la moitié de ce trafic.

    A cette réduction à Cornavin s'ajoute celle décrite au point précédent pour l'Aéroport: A Cornavin aussi, les trains intercités et les trains interrégionaux ne passent plus que dans un sens. La gare de Cornavin est déchargée de la moitié de ce trafic.
     

10:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.