UA-92318518-1

02/11/2015

Genève Route et Rail 32 - Le financement de 3 quarts de la traversée du Lac est trouvé, au Gothard

Carte göschenen - airolo.jpgPour le  Gothard, les citoyens suisses seront appelés à voter le 28 février prochain. Ils auront à se prononcer sur une solution proposée par le Conseil fédéral, qui a fait l'objet d'une demande de référendum. La solution du Conseil fédéral coûterait 2,8 milliards pour assainir un tunnel de 30 ans d’âge seulement ! Il faut la rejeter. Il restera alors en lice deux solutions, toutes deux estimées à 1,4 milliard.

L'économie, de 1,4 milliard, paierait les trois quarts de la traversée autoroutière du Lac prévue par le projet Genève Route et Rail.


Le nouveau tunnel de base, rectiligne sur 57 kilomètres, culmine à 550 mètres d’altitude, sera parcouru en un quart d’heure. Le passage historique culmine à 1'150 mètres, les trains parcourent les 7 tunnels hélicoïdaux en une heure et 5 minutes. En outre, le tunnel de faîte ne satisfait plus, en aucune façon, les normes de sécurité actuelles. Les CFF ont déjà déclaré que plus aucun train de marchandises n’emprunterait le trajet de montagne, qui ne serait plus préventivement entretenu, mais seulement réparé au cas par cas.

Le tunnel autoroutier doit être assaini et rendu à peu près conforme aux normes de sécurité actuelles. Pour ce faire, il doit être mis hors service pendant plus de 30 mois. Les portails des deux tunnels, le routier et le ferroviaire, aussi bien à Airolo qu’à Göschenen sont tout proches l’un de l’autre.

Trois solutions se présentent :

  1. Celle du Conseil fédéral : construire pour 2 milliards un second tube autoroutier, compter 200 millions de coûts induits, puis assainir le tube autoroutier actuel, pour 600 millions. Une mise hors service complète pendant 140 jours est tout de même nécessaire. Le tunnel ferroviaire historique est laissé à l'abandon, inutile, sans plus satisfaire les normes de sécurité.
  1. La solution des référendaires : pour les camions, construire des plateformes de chargement sur des navettes ferroviaires par le tunnel de base. Pour les voitures : pendant 3 étés, interrompre les travaux d’assainissement du tunnel routier, et pendant 4 hivers, remettre en service entre Göschenen et Airolo les navettes ferroviaires abandonnées en 1980. A la fin de l’assainissement du tunnel autoroutier, démolir les plateformes de chargement des camions. Coût d’ensemble, construction et exploitation : 1,4 milliard. Le tunnel ferroviaire historique est laissé à l'abandon, inutile, sans plus satisfaire les normes de sécurité actuelles.
    2014.02.23 A Göschenen Blog TdG.jpg
  1. Ma solution : mettre hors service le tunnel ferroviaire historique, agrandir sa section, lui adjoindre une galerie de sécurité, l’équiper d’une ventilation moderne, l’équiper en tunnel routier : le tout pour 800 millions. Puis assainir le tunnel routier actuel : 600 millions. Au total 1,4 milliard, pour obtenir deux tubes autoroutiers complets.

    L’autoroute à travers le Gothard est maintenue en service sans discontinuer.

 

 

2014.02.27 illustration Blog TdG.jpg

 

 

 

La solution du Conseil fédéral, adoptée par le Parlement, parce qu'elle ne tient aucun compte de ce fait nouveau, essentiel, que représente le tunnel de base, est un non-sens. Elle ne rend strictement aucun meilleur service que la mienne, mais pour le double du prix. J’invite tous mes concitoyens à la rejeter, il sera alors toujours temps pour reposer calmement la question.

Le site de Genève Route et Rail:https://sites.google.com/site/geneverailroute/etude

 Le site du Gothard: https://sites.google.com/site/gothardscheiteltunnel/memoire

07:30 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vos projets sont décidément intéressants! Pragmatisme, réelle utilité, moindre coût les caractérisent.Il faudrait que vous fassiez tache d'huile et que nous vous soutenions.

Écrit par : hommelibre | 02/11/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.