La solution durable à l’extension de la capacité du nœud ferroviaire de Genève.

La 1ère  étape d'extension souterraine de Cornavin nécessiterait l'évacuation de 450'000 m3 de terre. Il faudrait pour évacuer cette masse de terre 40'000 voyages de camions de 40 tonnes.

La 1ère étape serait suivie 5 ans plus tard d'une seconde, de 350'000 m3, nécessitant 30'000 voyages!

En tout 800'000 m3, 70'000 voyages de poids lourds.

 

La  construction de la 1ère étape d’extension souterraine de Cornavin émettrait environ 560'000 tonnes de CO2.

La construction de la 2ème étape d’extension souterraine de Cornavin émettrait environ 340'000 tonnes de CO2.

Les deux étapes d’extension souterraine de Cornavin dégageront ensemble 900'000 tonnes de CO2.

 

La solution des administrations fédérale et cantonale au problème de capacité du nœud ferroviaire de Genève est durable : elle polluerait beaucoup, et surtout longtemps !

Les commentaires sont fermés.