Quels intérêts les CFF défendent-ils?

Le 30 août 2016, l’Association Genève Route et Rail a été longuement entendue par la Commission des travaux du Grand Conseil. L’Association, pour exposer le contre-projet qu’elle oppose au projet en 3 étapes prévus par l’Etat, a distribué à tous les participants à cette audition le dossier illustré, de 8 pages, qui a été annexé au rapport de la Commission. Le voici.

2016.08.30 DossierACommisssionTravaux.pdf

Ce dossier fait apparaître à plusieurs reprises la carte qui représente le projet de boucle préconisé par l’Association :

cliquer sur l'illustration pour la faire apparaître en grand

2016.09.07 Extrait page 2 présentattion GrandConseil.jpg

Le tronçon créé pour fermer la boucle du projet « Genève Route et Rail » rejoint la ligne de Lausanne à la halte de Genthod-Bellevue, à 1,3 kilomètre de la gare actuelle de l’aéroport.

A la suite de notre audition, Monsieur Gauderon, alors directeur responsable des infrastructures des CFF, a été à son tour entendu par la Commission. L’association GeReR n’a pas assisté à cette audition.

Ce n’est qu’après la décision du Grand Conseil, intervenue le 22 septembre 2016, que GeReR a pu prendre connaissance du Rapport de la Commission des travaux. C’est ainsi qu’elle a pris connaissance d’un complément d’information demandé à Monsieur Gauderon par la Commission.

 

Ce document à en-tête des CFF, daté du 8 septembre 2016, non signé ( ? ), a pour titre « Audition de M. Philippe Gauderon par la Commission des transports le 30.08.2016 – Complément d’information », et indique ceci en préambule : « A l’issue de la séance de la Commission des transports du 30.08.2016, des compléments d’information ont été demandés sur trois points. Ils sont développés ci-dessous en collaboration avec Monsieur David Favre (DETA). »

2016.09.06 deGauderonàCommtravaux.jpg

cliquer sur l'illustration pour la faire apparaître en grand

2016.09.06 deGauderonàCommtravauxPage2.jpg

A partir de là, ça devient extravagant!

Voici la suite du document (Dans les citations qui suivent, c’est moi qui souligne):

  1. Est-il exact que les CFF ont proposé la boucle de Mies au canton en 2006/2007, et que le canton l’a rejetée ?

Les premières discussions avec le canton de Genève concernant la boucle Aéroport – Mies datent de 2009 ……

  1. Quels sont les arguments du point de vue des CFF à l’encontre (de) la boucle Aéroport Mies?

- Fort risque d’oppositions, contrairement aux arguments évoqués par M. Weibel, le raccordement de la boucle à Mies promet également d’être problématique ….

Le raccordement de la boucle à Mies serait problématique. Peut-être ! Mais qu’en est-il du raccordement prévu par mon projet à la halte de Genthod-Bellevue, à 5 km de là ?

Monsieur Gauderon, dans ses réponses à la Commission, écrites, réfléchies, répondant à des questions centrées sur mon projet, ne le connaissait pas !

Il croyait que mon projet prévoit une ligne nouvelle de 9 kilomètres entre l'aéroport et Mies, alors qu’il n’en a jamais prévu que 3,7 entre l'aéroport et la halte de Genthod-Bellevue. On comprend que les CFF aient pu juger que mon estimation de coûts était trop basse : 9 kilomètres au lieu de 3,7 !

Cette faute discrédite complètement l’appréciation que Monsieur Gauderon a portée sur mon projet. Manifestement, il ne l’a pas étudié, il l’a d’emblée écarté, éliminé, évacué.

 

Pour avoir un avis objectif, il est indispensable d’ordonner une étude comparative, objective, sérieuse celle-ci. Il en va de 4 milliards de francs, d'un million de tonnes de CO2, de bouleversements de tout le noeud organique de Genève, de la confiance des citoyens envers leurs autorités.

Les commentaires sont fermés.