CFF, OFT et Administration cantonale des transports discrédités par le Préposé fédéral à la transparence

2016.12.13 de PréposéFédRecommandation.pdf

Je viens de découvrir ce document publié par le Préposé fédéral à la protection des données. Le Préposé, Monsieur Lobsiger, y affirme m'avoir notifié sa recommandation. Je n'ai pas souvenir d'avoir reçu cette pièce.

Le document traite de l'affaire que j'ai déjà plusieurs fois décrite dans mon blog, la dernière fois il y a peu, ici: 

http://mobilite.blog.tdg.ch/archive/2020/02/14/cout-de-la-boucle-appreciation-subjective-de-ses-adversaires-304442.html

Il apporte toutefois des informations complémentaires sur l'action du Préposé. 

Sa conclusion  mérite d'être mise en évidence (point 22). En substance:

Aucun accès ne peut être accordé à un document qui n'existe pas.

Mesdames les Députées, Mesdames les Conseillères municipales, Citoyennes, Messieurs les Députés, Messieurs les Conseillers municipaux, Citoyens, vous ne pouvez plus accorder crédit à votre administration,  à l'OFT ni aux CFF quant ils parlent de la boucle.

Une étude indépendante s'impose. Il n'est pas nécessaire d'attendre que les Tribunaux l'ordonnent.

 

 

Commentaires

  • Vous me faites penser à l'inspecteur Columbo. Vous tenez l'os ! Et ne lâchez rien. Vous êtes l'auteur d'un incroyable scénario, un dramaturge hors pair. Netflix doit vous avoir à l'oeil !

    BRAVO

  • Colombo chez Guignol... Il faut lire deux fois pour être sûr.

    Incroyable scénario, oui. Dans une association sans but lucratif, cela vaudrait peut-être la démission du comité.

  • Rien de plus facile que de lancer une rumeur, encore mieux en lancer 2.
    Effrayés par le projet de "la boucle" de R.Weibel défendu par l'association Genève Route et Rail, les "ingénieurs" spécialistes de l'OCT ont lancé des critiques globales aussi massives qu' infondées et non documentées comme: incompatibilité avec l'horaire cadencé, coûts très largement sous-évalués etc.. rumeurs qui circulent depuis trop longtemps et dont tout le monde ignore la source mais que notre ministre de la mobilité connait bien. Traiter son confrère ingénieur civil de "passionné qui construit un réseau en modèle réduit dans sa cave" est non seulement inapproprié mais très décevant de la part d'un magistrat. D'autant plus qu'il n'est pas spécialistes de transport ferroviaire.
    Il est temps que les 2 projets soient analysés sereinement et objectivement afin que Genève dispose du meilleur service de transport possible, réalisable rapidement et de manière pérenne.

Les commentaires sont fermés.