Pour ce qui est des coûts, les CFF donnent largement raison à Weibel

D’aucuns, et non des moindres, avancent comme argument contre la boucle que mon estimation du coût de la boucle, d'un milliard, serait trop faible.

Les administrations des transports se gardent bien de répondre aux questions  que leur posent les députés sur l’ampleur de la sous-évaluation, laissant aux CFF la besogne de répondre : un milliard. Alors que le coût du projet de boucle résulte de l’addition des coûts de 11 ouvrages, tous dessinés, les CFF se sont déclarés incapables de détailler ouvrage par ouvrage leur propre estimation des coûts de chacun d’eux. Bien sûr, les CFF, qui sont entièrement à la botte de l’Office fédéral des transports, se gardent bien de lui déplaire. Leur représentant l’a exprimé clairement : le mandataire est l’OFT, donc les CFF vont suivre.

Bien entendu, je ne me rallie pas aux chiffres des adversaires de la boucle. Mais même ceux-ci ne changent rien à la conclusion :

La boucle de l’aéroport coûterait deux milliards, alors que la solution des autorités et de leurs administrations en coûterait 4,7. La solution de la boucle coûterait donc, selon les administrations et les CFF eux-mêmes, 2,35 fois plus que la leur.

2,7 milliards de plus, 2,35 fois plus, ce ne serait pas assez pour justifier une étude de la boucle ? Que leur faut-il ?

Commentaires

  • Pour ce qui est des coûts de construction, il est normal que les CFF évitent d'entrer dans les détails. Le loyer perçu dans les gares de la location des surfaces aux grandes enseignes fait partie de leurs revenus mais les investissements sont payés par la collectivité. Et nous l'avons joyeusement voté.

    Oups, mais avons-nous vraiment voté sur IN 153 ?

    https://www.ge.ch/legislation/initiatives/f/in_table.html - chercher IN 153

  • L'initiative IN 153 a été pris en compte par le Grand Conseil, qui a adopté l'article suivant de la Loi sur le réseau des transports publics:
    "Art. 5 bis Gare CFF de Cornavin (nouveau)
    Dans le respect des compétences fédérales en la matière, l’Etat prend toutes
    les mesures relevant de sa compétence pour favoriser l’agrandissement de la
    gare de Cornavin dans une variante souterraine. "
    Le peuple n'a pas été amené à se prononcer.
    Ce qui est étonnant, c'est qu'au moment où l'initiative a été lancée, les autorités et les administrations n'ont pas dit un mot sur la boucle, dont elles devaient évidemment connaître l'existence, et le potentiel.

  • Quelle façon élégante d'éviter le débat pré-référendaire. Comme ça, Collectif 500 a été pacifié et personne ne pouvait mettre sur la table le thème de la boucle, thème qui dérange. Et le gouvernement s'est donné l'air bienveillant. Remarquable érudition. Devrait figurer dans les polycopiés pour les étudiants des Sciences Po.

  • J'ai signé l'initiative IN 153.
    Fin de non recevoir reçue. Du moins, c'est, au travers des aimables phrases emailées, ce que j'ai retenu.

    Au lieu de continuer à se laisser balader en vain quelques années de plus, le temps que,
    ou attendre une décision de la Commission, qui ne viendra pas

    A un moment donné, ne reste qu'à lancer une initiative populaire, récolte de signatures. Coûts et organisation, à gérer.

Les commentaires sont fermés.