La boucle de l’aéroport a gagné

Il y a 3 ans et demi, pas un seul député ne l’avait soutenue. Cet après-midi, 18 députés se sont prononcés pour elle. Elle progresse donc infiniment, puisque 18 divisé par zéro, ça fait infini.

 

Ce magnifique résultat promet à la boucle une progression constante, au fur-et-à mesure que les contre-vérités avancées par ses adversaires se fracasseront contre  la réalité.

Commentaires

  • Je ne voudrais pour rien au monde être dans la peau de ceux qui ont refusé de regarder, d'entendre et de sentir. Comme les trois singes, ils réaliseront tôt ou tard qu'ils ne sont que des primates indignes de nous représenter.

  • Restons optimistes, même si nous sommes dégoûtés. Refuser un crédit de 1.8 millions pour une étude, alors qu'il s'agit d'économiser éventuellement au moins 100 fois plus, en dit long sur l'idée que nos représentants se font de la démocratie.

  • Bien sûr, c'est le projet de boucle qui a été refusé bien que formellement ce n'en soit que l'étude. En ce qui me concerne, je persisterai à tenter d'empêcher que l'extension souterraine de Cornavin se réalise, au profit de la boucle. Les obstacles que rencontrera la solution de l'extension souterraine de Cornavin sont immenses. Je pense tout particulièrement à ceux qui se dresseront lors des procédures d'enquêtes publiques, qui obligeront les autorités à expliquer leur folle conception d'ensemble.

  • Cher M. Weibel, ce vote montre que nos autorités, mis à part une toute petite minorité, sont complètement déconnectées des intérêts de la population genevoise, et qu'elles méprisent cette dernière! Je ne me considère plus représenté par ces gens. Il faudra en trouver d'autres!

  • Si l'on laisse les gosses décider ce qu'ils vont manger, ça sera des sucettes, du chocolat et de la crème glacée. Les 5 abstentions, il faut s'en réjouir, car ceux-ci ont admis qu'ils n'ont pas compris à la problématique. Les 66 autres ont montré que ce qu'ils ne comprennent pas, ils cassent. Comme une classe du cycle d'orientation. Les opposants à la CEVA ont opposé leurs interêts particuliers à l'interêt général. Ici, l'interêt général a été piétiné par des institutions supposées de le représenter. Il faudra retrouver le lien avec les noms pour leur donner des notes aux prochaines élections. Et penser à une pétition. Ou initiative.

Les commentaires sont fermés.