A Madame la Maire de Genève, à Mesdames et Messieurs les membres du Collectif des Grottes

Madame la Maire,

Dans un article publié par la Tribune de Genève le 2 février 2020, intitulé Un accord scelle la saga de la gare souterraine, Monsieur Marc Moulin vous prête ce propos : … «Nous attendrons les chiffrages définitifs pour demander un crédit supplémentaire au Conseil municipal, explique Frédérique Perler, Maire de Genève. … Et la solution trouvée préserve le quartier d’un second chantier d’extension !» …

 

Mesdames et Messieurs les membres du Collectif 500,

Dans un article publié par la Tribune de Genève le 3 février 2020, intitulé De Vernier aux Grottes, Monsieur Marc Moulin informe que vous soutenez «clairement une option qui présente la qualité majeure de réaliser en une fois ce qui était prévu initialement en deux étapes, épargnant ainsi de nouveaux désagréments aux quartiers des Grottes et environnants, et à la Ville en général». …

 

Madame la Maire, Mesdames et Messieurs,

Vous pensez échapper au cauchemar de deux chantiers se succédant à quelques années d’intervalle, au même endroit, le long de la voie 8 de la gare de Cornavin, de la rue des Gares à la rue Bautte. Et quels chantiers : des chantiers d’un demi-milliard chacun, durant chacun plus de 5 années.

Je crains que vous vous trompiez. Plus précisément, je crains que les autorités et les administrations en charge des transports vous trompent.

Il y a dans l’administration cantonale une personne ou un organe manifestement bien informé qui affirme que la solution 1-bis, la nouvelle solution au problème de capacité du nœud ferroviaire de Genève décrite par Monsieur Marc Moulin dans trois articles de la TdG des 2 et 3 février 2022 ne préserve absolument pas le quartier d’un second chantier d’extension. Je dispose d’un courriel émis sous pseudonyme le 10 mars 2022 depuis un ordinateur dont l’adresse IP 160.53.250.80 est attribuée à l’Etat de Genève. Ce courriel déclare ceci : « l’affirmation suivante "Il y a … une préconfiguration pour permettre une extension à 4 voies pour les générations futures. " n'est absolument pas remise en question. ». La phrase citée par l’auteur de ce courriel se trouve en page 4 du Rapport de septembre 2016 de la Commission des travaux chargée d’étudier le projet de loi PL 11912-A du Conseil d’Etat ouvrant un crédit d’étude et d’investissement de 425,28 millions de francs relatif à l’extension de capacité du nœud ferroviaire de Genève. (https://ge.ch/grandconseil/data/texte/PL11912A.pdf)

Selon ce message issu de l’administration cantonale, - on ne peut que s’étonner que l’administration cantonale recoure à des pseudonymes pour faire connaître ses intentions, et même, dans le cas présent, ses décisions – la seconde étape d’extension souterraine de la gare de Cornavin n’est pas du tout exclue.

Madame la Maire, Mesdames, Messieurs, méfiez-vous. Les autorités et les administrations en charge des transports, à Berne et à Genève, sont des tordus.

 

Les commentaires sont fermés.