- Page 2

  • Grave déraillement à Genève – 4 milliards de dégâts

    La « raquette » officielle est  un seul ouvrage, elle forme un tout comprenant 3 éléments indissociables:

    1. une 1ère extension souterraine de Cornavin,
    2. une seconde extension souterraine de Cornavin, et
    3. un tronçon de ligne ferroviaire Cornavin – Aéroport avec une halte  aux Nations et une gare supplémentaire, nouvelle, à l’aéroport.

    La 1ère extension souterraine de Cornavin est inutile si elle n’est pas suivie de la seconde, et les deux extensions sont inutiles sans le tronçon nouveau Cornavin – Nations -  aéroport.

    Or la solution de la « raquette » ne soutient pas la comparaison avec celle de la boucle de l’aéroport.  Elle coûterait près de 5 milliards, alors que la boucle coûtera moins d’un milliard. Elle n’est pas réalisable avant 2045 – 2050, alors que la boucle sera réalisée d’ici 2030. Elle provoquerait deux décennies de lourds chantiers entre Sécheron et Châtelaine, en plein centre urbain, alors que la boucle n’en nécessite aucun.

     

    Lire la suite

  • Urgente, l’extension de Cornavin ? Mais non !

    C’est la perspective de la mise en service du CEVA-Léman Express qui a poussé les administrations à étudier l’extension de la capacité du nœud ferroviaire de Genève. Or Léman Express sera mis en service le 15 décembre 2019, sans qu’aucune augmentation de la capacité du nœud de Genève ait été réalisée, ni même entreprise.  Cet état subsistera jusqu’en 2031 en principe, probablement plus.

     

    Ce n’est donc que pour résoudre le problème de capacité de la gare de l’Aéroport que cette extension est réellement nécessaire. Les administrations comptent résoudre ce problème  avec la « Raquette ». Manifestement, cet objectif ne peut en aucun cas être atteint avant 2040, probablement plutôt 2045 – 2050.

    Lire la suite